Le guide des changements efficaces

Comment arrêter un tic ?

comment arreter un tic

comment arrêter un tic

Beaucoup de personnes ne s’en rendent pas parfois compte, mais elles ont souvent des tics. Cette fâcheuse habitude est très difficile à arrêter une fois adopté. Les tics sont différents et se manifeste en étant parfois incontrôlés.

Quand cette habitude devient gênante, on se demande comment l’arrêter. Suivez ces quelques conseils pour parvenir à vous en débarrasser.

L’apparition d’un tic

Un tic apparaît souvent involontairement, de manière incontrôlée. Ce sont des gestes, des attitudes nerveuses que l’on réalise sans vraiment le vouloir : craquement des doigts, raclement de la gorge, clignement excessifs des yeux, bruitage, mouvements musculaire nerveux, … on peut vraiment voir de tout. On est parfois conscient d’avoir des tics, mais négligeons souvent ses manifestations. Alors ce sont les autres qui se chargent de nous rappeler que nous avons souvent des attitudes et comportements bizarres… On peut aussi « attraper » un tic en voyant quelqu’un en faire. Le cerveau est complexe et réagi parfois étrangement face à certaines situations. C’est pourquoi même si vous voulez arrêter un tic, vous êtes conscient lorsque vous le faite, mais ne parvenez pas à le contrôler.

Pourquoi a-ton des tics ?

Au début, vous prendrez ça comme de simples attitudes, quelque chose de banal. Mais au fur et à mesure vous remarquerez que vous ne faites qu’exécuter le même geste très souvent. C’est là que vous vous rendez compte que c’est un tic. Il n’y a pas d’explication précise quant à la question pourquoi avons-nous des tics ? Ces mouvements inutiles qui peuvent être brusques et intempestifs, se reproduisent la plupart du temps sur des muscles qui font appel à notre communication orale : la bouche, les yeux, le nez, les bras, les pieds… Les tics apparaissent lorsque vous avez subi un événement stressant, des difficultés scolaires ou familiales, un coup de fatigue… Ces cas sont une généralité; des tics peuvent néanmoins apparaitre comme ca, sans aucune raison plausible. Ils peuvent apparaître et disparaître sous peu, apparaître à un endroit puis se manifester à un autre, bref, ils sont imprévisibles et capricieux.

Comment l’arrêter ?

Avant de décider quoi que ce soit, vous devez bien prendre conscience que vous avez des tics et que vous souhaitez vraiment vous en débarrassez. Pour vous aider, dites à vos proches de vous avertir à chaque fois que vous exécuterez un tic. Ça vous aidera encore plus si on vous fait la remarque souvent. Ça peut devenir gênant et vous arrêterez plus vite. Relaxez, détendez-vous et relâcher la pression. Faites souvent le vide dans votre tête et ne pensez à rien. Le calme permet en général à ce que les signes régressent. Ne vous énervez pas face à des situations banales. Contrôlez-vous un maximum. Si vous sentez que le tic vient, essayez de le retenir au mieux. L’exercice est à faire sur soi-même pour arrêter un tic. Vous seul avez le contrôle de votre corps donc c’est par vous que le processus se fait. Les exercices de relaxation comme le yoga vous aiderons à vous sentir mieux. Vous pouvez pratiquer une multitude de choses qui auront des bienfaits sur votre psychique : massages, lecture, hobbies…

Enfin ne vous découragez pas. Si cela doit vous prendre un certain temps, que cela vous prenne du temps. Si la volonté est là, vous y arriverez. Ayez confiance en vous, ne faites pas attention aux moqueries qui peuvent survenir, et croyez en vos capacités. Inversement si ce n’est pas vous mais un de vos proches qui est victime de tics, ne vous moquez pas de lui à longueur de temps. Cela ne fera que l’enfoncer et provoquera un renferment sur lui-même.

2 Commentaires

  1. Delphine
    8 août 2013    

    Bonjour moi c est ma fille de 7 ans qui souffre de tics raclement de gorge clignement des yeux comment faire pour l l aider d avance merci pour votre aide

  2. Eric
    17 octobre 2016    

    j ai 51 ans depuis l age de 10 ans j ai des tics a une époque ils se sont prononces entre 20 et 30 ans Et la j ai pris conscience qu’il fallait que je fasse quelque chose.
    Alors je me suis pris en main et je me suis filmé pour voir mon degrés de nervosité. Tous les jours depuis l age de 30ans je me contrôlais difficilement avec aussi des relâchements.

    Mais je me suis battu malgré certains cons qui se fichaient de moi.
    A force d’acharnement j’ai diminuer de 80 pour cent a 51 ans il ne m’en reste plus que 20 pour cent je continu a me battre.
    Aussi ses deniers sont difficile a faire disparaître.
    merci Eric

C’est tout chaud